J 24 - Jeudi 30 juin - BARABINS/NOVOSSIBIRSK - 380 Km

Etape de liaison. La route : steppe à l'infini. Identique à la veille.

Gros problème de GPS. Novossibirsk  inconnu du GPS. Mais bon, une fois n'est pas coutume.

Deux lieux de visite. Le grand marché de la ville et le musée de l'histoire du rail Sibérien.

Nous nous garons devant l'entrée du grand marché de la ville.

Une partie à l'extérieur avec des petits stands tenus par des femmes. Certaines ne vendent que quelques légumes et quelques gobelets de fraises et fraises des bois. D'autres ont plus de choix avec des radis, concombres, aneth et naturellement les fraises, fraises des bois et myrtilles. A l'intérieur du marché, les stands de viande, avec les vendeuses en costumes traditionnels, les stands de poissons, d'épices, de légumes secs. On ne s'intéressera pas aux stands habillement. Par contre on ne trouvera pas les stands de fourrure.

Nous achetons fraises, radis et des côtelettes de porc, nous déjeunons sur le marché et retournons au camping-car.

Le camping-car de Jean-Yves, le mécanicien, est monté sur le plateau du camion de la fourrière. Sans notre intervention gestuelle auprès de la police présente sur place, le camping-car était embarqué. 

Quant au Musée de l'histoire du rail Sibérien, situé à l'extérieur de la ville, une galère à trouver. Nous arrivons 15 minutes avant la fermeture.

Nous arrivons au campement à l'heure dite, 19h30.  Dépités, certains n'avaient trouvé ni le marché, ni le musée car les infos fournies la veille lors du briefing étaient incomplètes. Un véritable jeu de piste pour touristes.

L'apéro, ce soir là, c'est pour nous. Pourquoi ??

Malgré la compagnie des moucherons, très bonne ambiance. Saumur, Vodka, orange, camembert Président et Cochonou.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0