J 95 - Vendredi 9 septembre - NIKSAR/GOREME - 430 Km -

 

La route sera longue mais belle et l'arrivée en vaudra la peine. Il faut vous préciser que depuis la Géorgie et plus particulièrement en Turquie le temps est au beau fixe : 30°.

On passe par Tokat, mais pas le temps de s'arrêter bien que la ville soit renommée pour la beauté de ses monuments. La ville est encastrée dans les montagnes mais elle n'est pas étouffée. Une prison toute moderne à quelques kilomètres de la ville sur la route (ici aussi, nul n'est sensé ignoré la loi).

Le paysage défile. D'immenses terres moissonnées, d'autres labourées, des vergers, des marchands le long de la route proposent pommes de terre, oignons, raisins, pommes, beaucoup de pommes.

Halte à Kayseri. Grande ville mais nous trouvons un parking au centre.

Une des attractions de la vieille ville n'est autre que son marché "bazar" à proximité des remparts. Un monde fou. Les femmes sont pratiquement toutes voilées. Les hommes quant à eux jouent aux dominos attablés avec un café.

Au marché, nous sommes attirés par les sacs d'épices et les fruits secs. Nous achetons, encore des noisettes, mais aussi des figues et des abricots séchés. Nous apprendrons plus tard que la récolte 2016 est catastrophique suite au  gel de mars.

Kayseri est également célèbre pour son Sucuk, fameux saucisson turc et son Pastirma à base de veau salé et séché travaillé avec un mélange épicé de piment, d'ail et qui est découpé en fines tranches à l'aide d'une hachoir. Le Pastirma est une denrée chère. Nous en avons acheté , après l'avoir gouté, 300 gr dans une "épice fine" locale dont le prix au kilo était de 30 €.

Déjeuner sur une terrasse. Kebab, différentes petites salades, sauce yaourt et thé.

On présent petit à petit l'arrivée en Cappadoce, pays des chevaux, réputée pour ses paysages féeriques et ses sites rupestres.

Puis Goreme.

Goreme se distingue par ses innombrables cheminées de fée et ses habitations troglodytiques, mais un peu trop de quads, de boutiques à touristes et de restaurants. La Cappadoce, pays des chevaux, musée à ciel ouvert, est irréelle. On ne sait plus où regarder et tout est différent entre le lever et le coucher du soleil.

 

Demain on vous en dira plus, car le programme prévoit une journée fabuleuse. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Mado (mercredi, 14 septembre 2016 12:11)

    Hello,
    j'ai falli rater la fin de votre périple! Heureusement que je clique de temps en temps chez la "concurrence". J'ai donc pu apaiser ma curiosité, lire et voir que la journée fabuleuse prévue, l'a effectivement été. Nous avons voyagé avec vous car, même sans photos, grâce à votre style si vivant, nous y étions. Vous allez rentrer les yeux pleins d'étoiles, la tête pleine de paysages féériquqes, le coeur plein de bienveillance pour les populations rencontrées. Fini la pluie et les embourbements, fini la chaleur, fini la poussière, fini ... les apéros !!! Une bonne douche pour vous, un bon lit et un gros dodo, un bon shampooing pour Titine et... peut-être y aura-t-il des retombées littéraires?
    Nous avons fait un merveillaux voyage à vos côtés.
    BRAVO et @ +. Bisous.
    P. S. Nous serons à Paris le dernier weekend de novembre pour l'anniv. de Rosette.

  • #2

    Annie K (jeudi, 15 septembre 2016 17:02)

    Merci à vous de nous avoir fait voyager aussi loin et aussi superbement (et, de notre côté) sans fatigue aucune !).
    Merci pour l'énergie déployée à nous envoyer la feuilles de route et les photos chaque jour. Titine (en somme la vedette) doit être fière !
    J'ai du mal à imaginer que c'est déjà presque fini.
    Pendant ce temps, ici, certaines ont allégrement vieilli, je dirais même plus ...
    Allez ! A la revoyure ! je vous embrasse

  • #3

    CONGOURDEAU Patricia (vendredi, 16 septembre 2016 08:44)

    Bonjour , je ne vous connais pas mais j'ai suivi avec grand intérêt votre périple . Quelle aventure !!! j' aimerai faire partie du prochain si il y a récidive . Dans quel état d'esprit se trouve t-on à quelques heures de terminer ce grand voyage ? qui est le plus fatigué TITINE ou vous ? Merci pour ce partage des vues et des émotions .